🎁 LIVRAISON OFFERTE ➕ 10% DE REDUCTION 🎁

Exclusif : interview du designer maison de Sevenfriday

Arnaud Duval, l'emblématique designer de Sevenfriday répond aux questions des Indépendants

Arnaud Duval - Designer Sevenfriday

Les produits Sevenfriday sont reconnus pour leur design unique et non-conventionnel. Comment parvenez-vous à faire cohabiter la nécessité de fonctionnalité et votre désir de créer des designs distinctifs et accrocheurs ? 

En vérité je crois qu’il est important de s’entendre sur la signification de ce qu’est le Design, et de faire la distinction avec ce que beaucoup appellent Design, mais qui se rattache d’avantages à la notion de style pur.

Le Design est pour moi une discipline de conception qui se doit de justement combiner les deux aspects de style et fonctionnalité, créer des synergies et les faire fonctionner de concert. Si l’opération réussie c’est souvent une des facteurs majeurs de ce qui fera le succès d’un produit.

Lorsque l’on commence un projet Sevenfriday, ces deux aspects n’entrent en aucun cas en conflit, mais font partie intégrante du challenge qu’il nous est offert de relever.

Je ne suis donc ni un styliste pur, ni un ergonomiste, ni un ingénieur, mais je me dois d’être capable de comprendre et synthétiser leurs problématiques en y apportant une réponse tangible. 

 

Quels sont les éléments clés que vous souhaitez absolument incorporer dans la conception de vos produits ? En quoi sont-ils représentatifs de la philosophie de vie de Sevenfriday ?

Il était clair depuis le début que nous souhaitions offrir une vision différente de l’horlogerie, des produits riches à l’architecture marquée sous une nouvelle forme de complication visuelle, tout en restant dans un positionnement prix raisonnable.

Le langage design est spécifique à chacune des collections ci-dessous, mais l'ADN de Sevenfriday réside toujours dans le fait de proposer une interface cadran qui intègre une complication visuelle enrobée dans une forme simple, lisible et identifiable - telle que nôtre désormais iconique boîte TV-coussin.

  • Sevenfriday P-series : lecture du temps par l’intermédiaire d’aiguilles et pointeurs, architecture cadran principalement marquée par une logique concentrique.
Sevenfriday P1B/01 Full Metal
  • Sevenfriday M-series : très architecturales, lecture du temps par l’intermédiaire de disques et cadran surplombant l’ensemble.
Edition Limitée Sevenfriday M2/04
  • Sevenfriday T-series : ce sont des pièces beaucoup plus orientées sur le design graphique, des inspirations de mouvement artistiques et culturels ainsi que des « stories » que nous développons en interne, en référence à la dernière T1/09.
Montre automatique Sevenfriday T1/09
  • Sevenfriday Free-D : ce sont nos pièces « laboratoires » dans le sens conceptuel, ou nous explorons des matériaux et/ou des process innovants en les intégrant dans un langage formel qui défriche ce que pourrait potentiellement être nos modèles dans le futur.

Le tout est exécuté sur base de mouvements japonais Miyota (groupe Citizen) et TMI-SEIKO dont la réputation de qualité et de robustesse n’est plus à faire.

La notion de cognition est également très importante. Le produit doit être capable de vous « parler », de provoquer des émotions. Dans ce cas une certaine radicalité prédomine, je préfère de loin que certains adorent et d’autres détestent que des réactions en demi-teintes ou pire, l’indifférence.

Un des principes aussi quasi-systématiquement appliqué, est la lecture des produits à double niveau, un premier avec de la distance, la marque doit pouvoir être identifiée de loin par la mise en valeur de nôtre ADN « Box and Interface », comme expliqué précédemment.

Puis dans un deuxième temps, lorsqu’on se rapproche, la magie des détails, proportions et finitions doit pouvoir opérer. Regardez bien une montre Sevenfriday chez l’un de nos revendeurs ou sur Le Collectif Des Indépendants et vous verrez qu’il est possible d’explorer une foultitude de détails intéressants (c’est en tout cas l’effet escompté ) .

Sevenfriday PS1/03

Combinaison de touche de fun, approche spécifique des thématiques et travail éminemment sérieux sur les fondamentaux horlogers (alternance des finitions, qualité des finitions et d’assemblage) sont nos moteurs.  

 

Comment restez-vous à jour des dernières tendances en matière de design et de nouvelles technologies ? Comment les incorporez-vous à votre travail ?

C’est un travail qui se déroule sur le long terme, l’horlogerie fonctionnant sur son propre modèle en termes de tendances.

Je pense qu’il faut avoir une approche holistique, s’intéresser au travail des Designers reconnus tout comme aux travaux des étudiants en Design. Il faut surtout savoir s’enrichir soi-même d’expériences, visiter des musées (beaucoup), s’intéresser à l’histoire de l’art et du design, puisqu’il est bien connu que tout est un éternel recommencement, revisité selon des critères contemporains.

Montre Sevenfriday T1/08 Bauhaus

L’attitude Sevenfriday est en fait très simple : c’est celle d’embrasser la vie comme elle vient, d’être ouvert, et de manière plus pragmatique s’intéresser aux développements actuels et aux évolutions d’autres industries que celle de nôtre très respectable mais néanmoins petit cercle horloger.

 

Pouvez-vous nous expliquer le processus de création d'un nouveau projet de montre Sevenfriday ? Quelles en sont les étapes clés, de la conception initiale au produit final ?

Chez Sevenfriday nous avons une approche à la fois très rationnelle et émotionnelle.

Sevenfriday Free-D Series

Tout commence par un plan produit qui s’inscrit plus globalement dans la stratégie de marque, d’où la création d’un brief interne dès lors que l’agenda décide la phase d’initialisation d’un produit en particulier.

Nous définissons les paramètres de ce que sera ce produit au sein d’un comité très restreint, ce qui je pense nous évite de devoir faire face à certains types de compromis qui en général édulcorent trop en amont de ce qu’il adviendra du résultat final.

Une fois les équipes en place nous rassemblons tous nos outils prospectifs et nos réseaux de fournisseurs afin d’appréhender au mieux le champ des possibles au niveau des technologies, process et matériaux. 

Puis vient la phase créative, qui prendra naturellement en compte les éléments précités.

C’est là ou interviennent les aspects plus émotionnels.

Sevenfriday Rocketbyz

Rien ne me plaît plus que d’apporter une réponse au mieux inattendue, au pire impertinente (ou l’inverse ) et néanmoins juste à un problème donné.

Je vais vous citer une phrase qui m’avait beaucoup marqué lors de mes études (du designer architecte Jean-Louis Fréchin il me semble) « ne demandez pas à un designer de dessiner un pont demandez-lui comment traverser la rivière » Ce qui est en somme un moyen de toujours voir les choses dans une perspective plus large et de reconsidérer les problématiques d’un projet.

Si lors de la présentation des concepts, l’effet "waouh !" opère auprès de toute l’équipe alors on fonce sur le développement. Sinon je remets l’ouvrage sur le métier.

Je suis très attentif au fait que le message passe en interne, au sein même de l'équipe Sevenfriday, puisque je suis convaincu que l’implication de nos équipes est infiniment meilleure dès lors qu’ils sont eux-mêmes convaincus du produit et qu’ils en comprennent la nécessité.

 

Comment définiriez-vous un design réussi ? Quels produits vous ont impressionné par leur design ou leur conception ?

Un design réussi ne se définit, selon moi, non pas par ses spécifiés de style, ni son niveau d’ingéniosité, mais par le lien qu’il crée avec l’Humain. Si l’objet vous accompagne tout ou partie de votre vie, que vous avez plaisir à le contempler parfois, que son usage vous est satisfaisant et quasi-intuitif, alors on peut considérer que c’est une réussite.

Dans le cas d’objets industriels, un design réussi est aussi le fait qu’il définisse ou qu’il s’inscrive dans l’ADN d’une marque, qu’il puisse être communicable et bien entendu répondre aux attentes d’un marché.

Pour répondre à la question concernant les produits qui m’ont impressionné, je me permettrais de répondre plutôt par les designers qui m’ont le plus impressionné.

En premier lieu il y a Jean-Prouvé, qui est d’avantages un architecte qu’un designer mais la démarche compte parfois plus que la discipline. J’aime l’approche humaniste de son travail, le fait qu’il ait réfléchi à solutionner de vraies problématiques de logement et trouver des solutions en développant des techniques de préfabriqué totalement innovante à l’époque.

La Maison de Jean Prouvé

En second lieu, un designer automobile, Harley J. Earl (General Motors) qui a grandement participé à structurer et promouvoir la discipline du Design dans l’industrie automobile. Quelqu’un doté d’une grande créativité stylistique mais qui comprenait également très bien son époque et les aspirations de la clientèle.

Harley Earl

Il est important d’avoir certains modèles auxquels on puisse se référer parfois, tout en essayant de tracer son propre chemin, en l’occurrence celui de SEVENFRIDAY !

Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Fermer (esc)

je veux recevoir mon cadeau de bienvenue !

Je m'inscris à la newsletter, je reçois 10% de réduction et je suis parmi les premiers à recevoir les offres exclusives des indépendants !

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique